Noël contre la faim

Publié le 7 avril 2010

Première ONG française de développement, le CCFD-Terre Solidaire s’attaque aux causes de la faim dans le monde

Depuis 55 ans, le CCFD-Terre Solidaire lutte durablement contre la faim en s’attaquant à ses causes, des plus locales aux plus globales. Il soutient plus de 697 projets initiés par des acteurs locaux dans 66 pays.
Le CCFD-Terre Solidaire s’appuie sur un réseau de 15 000 bénévoles pour sensibiliser les Français à la solidarité internationale et agit auprès des décideurs par des actions de plaidoyer pour construire un monde plus juste.

Des organisations partenaires des pays du Sud et de l’Est invités à venir témoigner en France, carême 2017
Des organisations partenaires des pays du Sud et de l’Est invités à venir témoigner en France, carême 2017, ©Sacha Lenormand/CCFD-Terre Solidaire

Nos valeurs :

Nous refusons la fatalité de la misère
Les causes de la misère sont multiples, mais aucune d’elles n’est insurmontable. Microcrédit, formation, gestion des ressources naturelles, banques de semences… ne sont que des moyens d’accompagner ces hommes et ces femmes sur leur propre chemin.

Nous laissons à chacun ses propres responsabilités
Un principe nous guide : ne pas faire nous-mêmes, aider nos partenaires de terrain à faire, à réaliser leurs propres projets. Aider à produire plutôt que fournir, c’est une question d’efficacité, c’est une question de respect.

Nous investissons dans la première source de richesse du monde : l’humain
Et elle ne se divise pas, elle se multiplie. Pour que la situation des pays pauvres change, elle doit trouver l’intérêt et le soutien de citoyens éveillés ici.

Notre action prend racine dans la pensée sociale de l’Église.
Le Comité catholique contre la faim et pour le développement est né au début des années soixante suite à l’appel à lutter contre la faim dans le monde lancé par l’Organisation des Nations unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et relayé par le pape Jean XXIII. Des mouvements et services de l’Eglise catholique déjà engagés dans des actions de solidarité nationale et internationale ont alors décidé de se rassembler pour agir « sur les causes plutôt que sur les effets » de la faim et sur les points clés du développement.
Aujourd’hui, le CCFD-Terre Solidaire vit au quotidien la richesse des relations avec nombre de partenaires de cultures et de religions différentes.

En apportant des réponses concrètes, le CCFD-Terre Solidaire travaille autour de six grands enjeux :

- La souveraineté alimentaire
- Le partage des richesses financières
- La promotion d’une économie sociale et solidaire
- L’égalité femmes/hommes
- La prévention et la résolution des conflits
- Les migrations internationales

Trois modes d’actions complémentaires :

- L’appui à des projets internationaux de développement menés avec des partenaires locaux en Afrique, en Asie, en Europe de l’Est, en Amérique Latine

- En France, des actions de sensibilisation et d’éducation au développement , pour bâtir une société mondiale solidaire

- Des actions de plaidoyer auprès des décideurs politiques et économiques français, européens et internationaux

L’appui à des projets internationaux de développement

Rompant avec les pratiques d’assistance, le CCFD-Terre Solidaire finance 697 projets dans 66 pays du Sud et de l’Est. Ces projets couvrent un large spectre : agriculture familiale, agroécologie, agroforesterie, banque de semences, mutuelles de solidarité, économie solidaire, appui à la structuration des sociétés civiles...
Ils sont mis en œuvre par des partenaires locaux.
Le CCFD-Terre Solidaire a pour principe de ne pas mener les projets de développement lui-même. Il n’envoie pas d’expatriés, ni de matériel, il n’a pas d’antenne ni de mission à l’étranger.
Pas question de prendre la place des sociétés civiles locales mais au contraire d’aider les organisations partenaires.

Parmi les critères de choix de des partenaires, la dimension d’initiative est fondamentale. Ce n’est pas le financement proposé par le CCFD-Terre Solidaire qui suscite le projet, mais l’initiative d’une structure locale, même légère, qui est encouragée et renforcée grâce à un appui financier et des échanges d’expériences.

Le CCFD-Terre Solidaire manifeste sa solidarité en témoignant des réalités parfois très difficiles vécues par les partenaires.
Il n’hésite pas à dénoncer le scandale de certaines situations.
Il s’attache aussi à témoigner de la capacité des communautés locales à trouver leurs propres réponses aux problèmes qui les maintiennent dans la pauvreté.

Des actions de plaidoyer


Le CCFD-Terre Solidaire mène un ensemble d’actions visant à influencer les décisions des responsables politiques et/ou économiques qui ont un impact sur les problématiques de développement au Sud et à l’Est : dette des pays du sud, mais aussi régulation des multinationales ou évasion fiscale par exemple.

Pour peser sur les politiques publiques, le CCFD-Terre Solidaire porte les causes de ses partenaires auprès des différentes instances françaises, européennes et internationales, comme force de dénonciation et de proposition pour une économie au service de l’humain.

Pour faire entendre des propositions crédibles, il s’appuie sur :
- des études approfondies,
- le soutien à des rapports d’enquête ;
- la formulation de recommandations travaillées avec des experts et partenaires
- le dialogue avec les décideurs.

Par ailleurs, pour mutualiser au mieux les expertises, et avoir plus d’impact, le CCFD-Terre solidaire s’inscrit dans la construction de positions et d’actions qui peuvent être collectives, au sein d’alliances avec d’autres organisations de la société civile au niveau français et international.

La mobilisation citoyenne et solidaire

Les 15 000 bénévoles du CCFD-Terre Solidaire militent activement pour promouvoir la solidarité internationale. Ils sont des acteurs de la transformation sociale.

Les 15 000 bénévoles sont d’abord motivés par la certitude que les injustices de ce monde ne sont pas une fatalité et qu’il revient à chacun de se mobiliser, si nous voulons une Terre solidaire et juste où prévaut la dignité de l’homme.

Les bénévoles portent les problématiques du CCFD-Terre Solidaire en s’impliquant dans des campagnes de sensibilisation auprès du public dans un travail d’éducation au développement dans les écoles, mais aussi d’interpellation auprès des décideurs politiques et économiques locaux.

Le CCFD-Terre Solidaire est donc un acteur de la société civile française, présent sur l’ensemble du territoire métropolitain à trois échelons : local, départemental et régional.

NOUS REJOINDRE

Nos projets

1er décembre 2017 Acord Burundi , Les femmes paysannes de l’Union Uwaki de Kiwanja, décembre 2013 , Mooriben

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

1er décembre 2017 Inades formation au Burundi

Burundi : Les femmes au coeur de la transition écologique et sociale

301 - Septembre-Octobre

Porté par le CCFD-Terre Solidaire dans six pays africains, le programme PAIES au Burundi a notablement contribué à inclure les femmes au (...)

16 novembre 2017 Amassa Afrique Verte

Au Mali, 6 manières de faire face aux changements climatiques

Au Mali, la saison des pluies est durablement perturbée par la crise du climat. Ces changements affectent en particulier la période des (...)

S’informer

8 décembre 2017

Au Mexique, le Prix National des Droits Humains 2017 décerné à notre partenaire Miguel Gandara, président de Serapaz

Avec tous les membres de Serapaz, le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de voir le Prix National des Droits Humains au Mexique décerné à son (...)

29 novembre 2017

Henri Burin des Roziers, grand avocat des paysans sans terre au Brésil, nous a quittés

Henri Burin des Roziers est mort le 26 novembre 2017 à Paris à l’âge de 87 ans. Frère dominicain français épris de justice et de liberté, (...)

24 novembre 2017

Toujours victimes de violences, les Colombiennes reprennent leur destin en main

302 - Novembre-Décembre

Toujours victimes de violences malgré la fin du conflit armé, les Colombiennes cherchent à se défendre contre ce fléau. À la faveur des (...)

Nos rapports

PDF