Un avenir sans faim

Publié le 26 avril 2017

Crise alimentaire au Burundi, les partenaires se mobilisent

Les partenaires du CCFD-Terre Solidaire attirent notre attention sur la situation d’un nombre croissant de Burundais confrontés à une crise alimentaire sévère. En cause, les aléas climatiques avec de graves épisodes de sécheresses ou d’inondations. Mais aussi la faiblesse des interventions publiques et l’insécurité liée à une crise politique. Faute de réactions, cette crise alimentaire risque de s’aggraver dans les prochains mois.



Sur le terrain, les partenaires du CCFD-Terre Solidaire sont confrontés tous les jours à la crise alimentaire : de plus en plus de Burundais ne mangent plus à leur faim.

Après une première enquête menée pour évaluer la situation de 3 au 6 avril 2017, le Forum des Organisations de Producteurs Agricoles du Burundi (Fopabu) ne cache pas son inquiétude :

Ces derniers temps, surtout dans le nord, de plus en plus de voix s’élèvent pour alerter au sujet d’une grave crise alimentaire au Burundi. Selon les chiffres du ministère de l’agriculture, la production agricole s’est effondrée en 2016 dans le pays : -40% par rapport à 2015. Les prix des denrées alimentaires ont doublé en quelques mois.

La crise en chiffres


D’après l’Onu, plus de 2,1 millions de Burundais sont aujourd’hui en insécurité alimentaire.
Plus de 806 000 personnes en "insécurité alimentaire sévère" ne mangent qu’un repas par jour et ne disposent pas de réserves de nourriture.

Qui sont les personnes concernées ?
- celles qui manquent d’un accès à la terre ou de moyens de production, dans un pays où 90% de la population dépend du secteur agricole,
- les personnes déplacées ou revenues d’exil suite à la crise politique récente et à la guerre civile qui a duré de 1993 à 2003,
- les communautés qui accueillent les réfugiés et déplacés,
- les familles qui n’arrivent plus à se nourrir à la campagne et viennent en ville,
- les femmes seules, notamment les veuves de guerre, et les enfants...

La population du Burundi est estimée à 10,2 millions d’habitants en 2016. Avec plus de 300 habitants au km², le Burundi est classé parmi les pays africains les plus densément peuplés. En termes de développement humain, en 2015, le Pnud a placé le Burundi au 184ème rang sur 188 pays.
Plus de 90% de la population vit avec moins de 2 US$ par jour.

Une baisse des capacités de production dans un contexte de crise politique et climatique

Depuis 2015, le pays est plongé dans une crise politique provoquée par le maintien au pouvoir du Président Pierre Nkurunziza en dépit de la constitution. Toute action publique est par conséquent bloquée.
Depuis le début de cette crise politique, les capacités de production et le pouvoir d’achat des familles burundaises ont été fortement affectés. Les prix des denrées alimentaires ont considérablement augmentés sur les marchés, jusqu’à 70% pour des produits de base.

Selon Samuel Pommeret, chargé de mission Afrique des Grands Lacs au CCFD-Terre Solidaire, la situation de crise alimentaire au Burundi résulte à la fois des effets de l’instabilité politique et sécuritaire ainsi que des aléas climatiques.

Dans l’enquête menée par la Fopabu, les paysans expliquent en effet que les changements climatiques et les maladies des plantes sont à l’origine de la baisse de leur production agricole.

Se nourrir au détriment de l’avenir

"La grande majorité des familles ne peut subvenir à ses besoins de base et adopte des mécanismes négatifs d’adaptation"

Pour acheter à manger, les familles vendent leurs petits bétails ou leur récolte encore sur pied. Beaucoup choisissent de quitter leur lieu de vie. Tous se retrouvent ainsi dans une situation de grande vulnérabilité. Pour survivre, le travail des enfants, le vol dans les champs et la mendicité deviennent les ultimes recours..

L’action des partenaires du CCFD-Terre Solidaire

Le CCFD-Terre Solidaire s’appuie sur des partenaires locaux avec qui il travaille depuis longtemps. Ce sont des organisations paysannes et d’appui technique comme Inades formation Burundi, CAPAD et Acord au Burundi. Implantées dans les régions les plus affectées, elles agissent en collaboration directe avec les petits exploitants agricoles pour limiter le choc de la crise sur les communautés rurales, leur donner les moyens de faire face, et soutenir les plus vulnérables.

Comment ?

- En favorisant l’accès aux semences,
- En mettant en place des chaînes de solidarité dans les communautés,
- En relançant une production agricole durable,
- En diffusant du petit bétail

A travers ce soutien aux communautés rurales, il s’agit aussi de permettre à des communautés éprouvées par les conflits de retisser des liens.

Au niveau national, le CCFD–Terre Solidaire appuie le Forum des producteurs agricoles du Burundi. Celui-ci effectue un monitoring de la situation et plaide auprès des autorités afin qu’elles prennent les mesures adéquates.

Pour appuyer les partenaires locaux qui doivent faire face à une aggravation de la situation préoccupante, le CCFD-Terre Solidaire appelle à la générosité de tous.

JE FAIS UN DON


Nos projets

9 novembre 2017

Burundi : L’agroécologie, un nouvel horizon pour le monde paysan

301 - Septembre-Octobre

Entre janvier 2016 et juillet 2017, des communautés paysannes du nord du Burundi, menacées par les effets du changement climatique, ont (...)

26 avril 2017

Crise alimentaire au Burundi, les partenaires se mobilisent

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Les partenaires du CCFD-Terre Solidaire attirent notre attention sur la situation d’un nombre croissant de Burundais confrontés à une (...)

19 avril 2017

La famine frappe le Soudan du Sud en pleine guerre civile

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Le 20 février 2017, l’état de famine a été déclaré au Soudan du Sud. Moissons incendiées, champs désertés et routes coupées : la situation ne (...)

S’informer

14 novembre 2017

Tchad : le point de vue de la société civile sur les réformes institutionnelles

Le Comité de Suivi de l’Appel à la Paix et à la Réconciliation (CSAPR) publie un rapport sur le projet de réformes au Tchad : « Les réformes (...)

9 novembre 2017

L’ insécurité alimentaire s’aggrave

301 - Septembre-Octobre

L’ insécurité alimentaire s’aggrave, selon un rapport intitulé « L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017 », (...)

16 octobre 2017

10 ans après les émeutes de la faim, où en sont les engagements internationaux ? (rapport)

Dans son rapport intitulé « La faim justifie les moyens ! », le CCFD-Terre Solidaire constate la montée de l’insécurité alimentaire dans le (...)

Nos alliés