Noël contre la faim

Publié le 10 juillet 2012

Implantation de l’usine MICHELIN au Tamil Nadu (Inde)

Des associations et un syndicat saisissent le point de contact national de l’OCDE

Dans le Tamil Nadu, un Etat du sud de l’Inde, les habitants de la caste des Intouchables du petit village de Thervoy tentent depuis 5 ans de faire respecter leurs droits face aux impacts négatifs d’un projet industriel qui les a privés de leur principal moyen de subsistance : leur forêt collective. L’entreprise MICHELIN est l’un des acteurs majeurs de ce projet industriel. Des associations françaises et indiennes saisissent le Point de contact national de l’OCDE, en France, afin de soutenir leur combat et faire progresser la responsabilité des entreprises françaises à l’étranger.

Les habitants de Thervoy qui vivaient depuis deux siècles de l’exploitation de leur forêt collective voient leur ressource vitale détruite par ce projet industriel. Cette forêt leur permettait de cultiver, faire paître leurs animaux, et cueillir les fruits et herbes médicinales dont ils avaient besoin pour se nourrir et se soigner. Thervoy et tous les villages environnants risquent de subir les impacts irréversibles de ce projet sur leur accès à l’eau, leurs activités agricoles et leur santé.

Si l’Etat du Tamil Nadu, dont la société d’Etat, SIPCOT (State Industries Promotion Corporation of Tamil Nadu) qui développe le site industriel, a manqué à ses obligations de protéger les populations de ces impacts négatifs, l’entreprise MICHELIN, première et seule entreprise à ce jour à s’être installée sur ce site, porte une part importante des responsabilités. Ni l’Etat, ni MICHELIN, n’ont consulté ou informé les populations de manière adéquate, ni mené à bien les études d’impact social et environnemental nécessaires. L’Etat comme l’entreprise sont restés sourds à la résistance pacifique des populations : manifestations, grèves de la faim, blocage pacifique de l’avancée des travaux, actions en justice contre l’Etat indien n’ont pas empêché les travaux de se poursuivre.

C’est pour mettre en évidence les manquements de l’entreprise MICHELIN en matière de respect des droits humains, et pour soumettre des recommandations concrètes, que des associations françaises et indiennes saisissent en France le Point de contact national (PCN) de l’OCDE.

Cet instrument est un dispositif qui doit permettre à chacun des 41 Etats signataires des Principes Directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales, de veiller à faire appliquer ces principes par les entreprises. Les PCN visent à « promouvoir le respect » de ces principes, et s’assurer qu’ils soient « connus et compris par le milieu national des affaires et les autres parties intéressées ».
Il joue également un rôle de médiateur, car il peut être saisi dans le cadre d’une plainte, c’est-à-dire d’un cas présumé de violation des Principes directeurs par une entreprise multinationale.

Implantation de l’usine MICHELIN au Tamil Nadu (Inde)

Nos projets

16 janvier 2018

Birmanie : se former aux pratiques alternatives pour s’émanciper des grandes entreprises étrangères

En Birmanie, le Gaia Sustainable Management Institute (GSMI), organisation partenaire du CCFD-Terre Solidaire, développe des pratiques (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

S’informer

20 février 2018

Etats généraux des migrations : pour un changement radical de la politique migratoire

Partout en France, de simples personnes, des associations ou des collectifs s’organisent pour dénoncer la politique actuelle inacceptable (...)

15 février 2018

Comprendre et lutter contre la faim dans le monde (Infographie)

Pourquoi plus de 800 millions de personnes souffrent-elles encore de la faim aujourd’hui dans le monde ? Face à ce drame, des solutions (...)

5 février 2018

La terre, enjeu d’une paix durable en Colombie

FDM n°302

Le problème foncier, déjà à l’origine de la guerre qui a déchiré une partie du territoire pendant plusieurs décennies, constitue toujours l’un (...)